page précédente
page précédente


: : Annexes : :

 

?

: : Cette région, qualifiée de désert, abrite depuis des temps immémoriaux des populations diverses : le camp de la Bure et celui de la Pierre d'Appel témoignent d'une présence gallo-romaine et celte.

camp de la Bure


640

Fondation de Senones par Gondelbert, sans doute moine Colombaniste de Luxeuil.
Certains pensent qu'une présence monastique existait déjà au lieu actuel d'Etival.


661

Gondelbert reçoit un territoire de 20km/12km de Childeric II, Roi d'Austrasie et du royaume Franc


663

:A une communauté qui semble avoir existé avant la première moitié du 7ème siècle, Saint Bodon ou Saint Leudin, évêque de Toul, donne un territoire d'Etival, dont il aurait hérité de ses parents, à sa cathédrale, à savoir un monastère dédié à Saint Pierre auprès d'une église dédiée à Notre Dame.


669

Fondation de Saint Dié par Saint Déodat


671

Fondation de Moyenmoutier par Saint Hydulphe, évêque de Trèves sur les terres données par Senones et Etival


680(?)

Baptême par St Hydulphe de Sainte Odile dans le monastère des dames moniales dit de Sainte Croix à Etival


770

Charlemagne donne l’abbaye de Senones à Angelram, évêque de Metz, provoquant la colère des moines


785

Angelram, appelé auprès de Charlemagne, afin de protéger l’abbaye, nomme le premier voué


881

Richarde installe 13 chanoines et un prévôt dans l'abbaye d'Etival, que Charles le Gros avait donné à son épouse. L’abbaye d’Etival deviendra soumise à celle d’Andlau en 887.


915

Les Hongrois, dans leur progression vers la Bourgogne saccagent et pillent la région. Moyenmoutier est détruite, Senones et Etival semblent épargnées.Ste Croix d’Etival est détruite


949

Rambert, abbé de Senones obtient un privilège de Othon Ier, Empereur de Germanie, confirmant les acquisitions données par Chideric II


960

Adalbert alors à la tête de Moyenmoutier fonde la première école de grammaire en Europe.
Il s’en suit une période faste et riche.
La vouerie de Senones est aux mains de la famille de Turquestein de la maison d’Alsace.


XIe s.

Apparition de la Famille de Salm dans les Vosges : Hermann II, comte de Salm, est voué de l’abbaye de Senones


1054

Le cardinal Humbert de Moyenmoutier, délégué par le pape Léon IX alors prisonnier des Normands, dépose une bulle papale à Sainte Sophie de Constantinople, excommuniant Michel Cérulaire, provoquant ainsi le début du Schisme d'Orient.

1092

Antoine de Pavie, issu d’une noble famille italienne, nommé abbé de Senones reconstruit l’abbaye et fait construire un édifice dit la Rotonde et contribue à l’enrichissement du territoire.


XIIe s.

Les Prémontré édifient l’actuelle église d’Etival


1123

Hubert de Parroy se déclare seigneur de la Haute pierre et voué de l’abbaye de Moyenmoutier. La forteresse sera détruite un siècle plus tard par Les Ducs de Lorraine et à la demande de l’abbé suite aux exactions des seigneurs de Parry.


1140

Henry, prévôt d'Etival reçoit du pape Innocent II confirmation des biens et possessions, ainsi que le privilège d'exemption


1145
1150

Le monastère d'Etival reste un moment abandonné car les chanoines d'Etival ont été invités à occuper la toute nouvelle abbaye d'Autrey


1146

Le prévôt Conrad II donne l’abbaye d’Etival aux prémontrés, ordre monastique indépendant des évêques et qui n’obéissent qu’au pape. Ils (re)bâtiront l'église.


1147

Gilbert, abbé, prend possession de l'abbaye d'Etival après confirmation de certains droits par le pape Eugène III (indépendance vis à vis du diocèse de Toul, exemption de payer les dîmes pour les terres cultivées par les religieux).
Eugène III ratifie l'agrégation des religieux d'Etival aux Prémontrés.


1161

Henry, évêque de Toul, confirme à l'abbaye d'Etival différents droits : juridiction quasi episcolale sur le ban, pouvoir de prononcer l'anathème...


1200
1225

Henri II, comte de Salm, branche issue de la famille de Luxembourg, se fait inhumer dans l'abbatiale de Senones avant 1200. Son fils, Henri III, fait construire un château dans la vallée de la Bruche sur un terrain appartenant à l'abbaye, entre 1205 et 1225. Les conflits entre les comtes et l’abbaye sont nombreux. En 1261, un accord est trouvé entre Baudoin, abbé de Senones et le comte Henri IV pour le partage des investissements et des bénéfices des richesses locales (bois, forges de Framont…).


1345

Abbé Jean de Malla, ayant compris les risques à être dépendant d’un voué, fait fortifier l’abbaye de Moyenmoutier(*) qui devient un véritable château féodal.


1369

Les religieux d’Etival deviennent les Seigneurs du ban d’Etival


XVe s.

Les Ducs de Lorraine se succèdent à la tête de l’abbaye de Moyenmoutier. Ces « abbés » dont ils n’ont que le nom profitent de cette situation pour dilapider les biens de l’abbaye. Ainsi, au XVI ème siècle, l’abbaye est en ruine, sans richesse et sans vie religieuse. Pendant ce temps Etival s’embellit (chapelle Ste Richarde...)


1571

Jean IX et Frédéric, Comtes de Salm, s’emparent par un « coup d’état » des terres de l’abbaye de Senones et déclarent en 1598 la possession en indivision du territoire.


1606

Dom Didier de la Cour, arrive à Moyenmoutier. Il est à l’origine de la congrégation de St Vanne et St Hydulphe, approuvée par le Pape en 1608.
Fort de ce nouveau rayonnement, l’abbaye placée sous la congrégation va connaître un nouvel éclat.


1618

L’abbaye de Senones adhère à cette nouvelle congrégation.


1676

Dom Hyacinthe Alliot fonde l’académie de Moyenmoutier, qui devient un carrefour des sciences où se retrouve l’élite des Bénedictins.


1708

: : Une communauté mennonite s'installe en principauté de Salm

les mennonites


XVIII

Dom Hubert Belhomme reconstruit l’abbaye de Moyenmoutier et l’enrichit d’une bibliothèque de 11000 volumes
Construction des bâtiments abbatiaux d’Etival, modification de l’église, rattachement en 1747 à l’évêché de Toul et perte de son indépendance.
Sous l’impulsion de Dom Calmet, Dom Fangé, Dom Alliot, l’abbaye de Senones atteint son apogée. Sa bibliothèque de plus de 12000 volumes, attire des lettrés comme Voltaire.


1747

Rattachement de l'abbaye d'Etival à l'évêché de Toul après la mort du Père Hugo, dernier abbé.


1751

Création de la Principauté de Salm-Salm, état indépendant
la Garde de Salm


1776

Consécration de la nouvelle église de Moyenmoutier, un des plus beaux monuments baroques de Lorraine.


1777

L'abbaye d’Etival est rattachée à l’évêché de Saint-Dié.


1792

Les moines d’Etival quittent définitivement l’abbaye.


1793

Etranglée dans son territoire comme terre étrangère à l’intérieur de la France, la Principauté de Salm-Salm est rattachée à la France, à la demande de ses habitants. Le Prince de Salm Salm rejoint ses terres de Anholt.
A la Révolution Française, les bâtiments abbatiaux sont vendus comme biens nationaux.


1799

Première installation de manufacture textile dans les bâtiments de l’ancienne abbaye de Senones


1805

John Heywood installe la première filature cotonnière mécanique des Vosges.
Naissance de l’ industrie textile dans la vallée du Rabodeau.


1858

Création des Papeteries de Clairefontaine par M Bichelberger


1871

Durant la guerre éclair de 1870-1871, la région de Nompatelize, La Salle, Saint Rémy a été le théâtre de combats violents dans une ultime tentative de stopper l'avancée de l'armée allemande vers Paris


1881

Création de la ligne de chemin de fer vers Senones et Moussey depuis Etival


1890
1914

Age d'or du textile vosgien


1914
1918

La frontière toute proche (col du Hantz) provoque les premiers combats au début de cette guerre
Senones occupée souffre de sa situation frontalière.
La position stratégique du territoire va voir de violents combats se dérouler comme à la Fontenelle (Ban de Sapt).


30 sept 1913

1er Bataillon de Chasseurs à Pied arrive à Senones


25 août 1914

Les fantassins du 99ème Bavarois entrent dans Senones. Après avoir bombardé Moyenmoutier, des cavaliers prennent possession de la ville. Après avoir encore avancé, les Allemands se replient jusque Senones et une partie du Ban de Sapt


Hiver 14-15

Guerre des mines


Nov 1918

Libération des villages. Le bilan est lourd ; le canton de Senones est détruit à 70,5%, il a perdu plus de 90% de sa population.


1920

Arrivée de Marcel Boussac dans la Vallée du Rabodeau. Boussac et les différents membres de la famille Laederich seront les "seigneurs" de cette vallée


mi juin 1940

Exode massif de la population


22 juin 1940

L'armée française rend les armes dans la combe de Nompatelize.
Armistice


Nov 1943

La résistance s'organise


Mai 1944

Groupes mobiles et centuries préparent les parachutages alliés dans les forêts des hauteurs


Août Oct 1944

Suite à une politique « de terre brûlée », le drame de la déportation touche la vallée du Rabodeau (sur les 3000 déportés vosgiens, 1000 viendront de cette vallée), une période sombre qui verra la mort de centaines de personnes et donnera le nom de « vallée des larmes » à ce territoire d’histoire.


9 Nov 1944

L'église d'Etival est dynamitée par les Allemands


Fin Nov 1944

Libération progressive des villages


1950s

Avec le déclin de l'industrie textile, Georges René Laederich amorce la reconversion de certaines de ses usines


1978

Fin de l'empire Boussac. Ses usines sont vendues à différents repreneurs.


1997

Fermeture de la dernière usine textile à Senones
Rachat par la ville de Senones de l'ancienne usine de l'abbaye


2004

Développement du projet Salm 2 : réhabilitation de l'abbaye de Senones

2006

Rénovation du 2ème château des Princes de Salm Salm à Senones

2011

Les bâtiments industriels qui cachaient l'abbaye de Moyenmoutier sont détruits, projet de réhabilitation des jardins





Office de Tourisme Pays des Abbayes 18, place Dom Calmet 88210 SENONES - Tel : 03.29.57.91.03